DÉCOUVREZ CE QUE VOS PETS RÉVÈLE SUR VOTRE SANTÉ


Découvrez ce que vos pets révèle sur votre
santé. Les gaz intestinaux, plus communément appelés
« pets », sont le résultat d’une accumulation de gaz dans les intestins. En effet, les bactéries se nourrissent des
déchets qui se trouvent dans le gros intestin et libèrent des gaz qui sont expulsés de
l’organisme. Mais ces fameux pets peuvent en dire long
sur votre corps et votre état de santé… L’être humain pète 14 fois par jour, et
certains aliments peuvent provoquer plus de gaz que d’habitude comme les haricots secs,
les oignons, le chou, les radis. Par ailleurs, des aliments comme les brocolis,
les œufs ou la viande contiennent du soufre qui peut causer une odeur désagréable. Que contient le pet ?
Le pet se compose de dioxyde de carbone, de méthane, d’hydrogène, de sulfure d’hydrogène,
d’indole et de scatole. Ces trois derniers sont les principaux responsables
de la mauvaise odeur. La nature des pets et leur fréquence dépendent
du système digestif et de la nature de votre alimentation. Si vos pets sont trop fréquents, cela peut
indiquer un mauvais fonctionnement du système digestif ou une mauvaise alimentation. Lorsque les pets sont trop insistants, cela
peut indiquer une intoxication alimentaire ou, dans certains cas, une gastro-entérite
(inflammation de la muqueuse de l’estomac). Dans d’autres situations, les raisons peuvent
être nerveuses. En effet, une exposition constante au stress
peut favoriser une accumulation de gaz au niveau de l’intestin. Quelques conseils à suivre…
Si vos pets sont plus fréquents que la moyenne (plus de 22 par jour), cela implique qu’il
faut faire attention à votre alimentation. Privilégiez la consommation de fruits et
légumes biologiques riches en fibres qui favorisent une bonne digestion et régulent
le transit intestinal. Les fritures et sauces grasses sont à éviter. Il est également conseillé de bien prendre
le temps de mâcher ses aliments avant de les avaler. En mangeant trop rapidement, vous risquez
d’avaler trop d’air. Pour finir, une vieille astuce bien connue
: ne pas parler la bouche pleine ! Cela favorise l’accumulation des gaz. L’odeur des pets, bonne pour la santé ?
Des chercheurs de l’Université d’Exter, en Angleterre, ont découvert que le sulfure
d’hydrogène, responsable de l’odeur des pets, aurait une action bénéfique sur les
cellules de l’organisme. En effet, ce gaz aiderait à prévenir des
troubles comme les AVC, le diabète voire le cancer. Selon le professeur Matt Whiteman de l’Université
d’Exter, « suite à une maladie, les cellules du corps deviennent stressées et produisent
des enzymes qui renferment du sulfure d’hydrogène. Ce dernier permet aux cellules de vivre en
contrôlant l’inflammation ». Pas si dégoûtants que ça, les pets…
Pour finir, voici des faits sur les pets que vous ne saviez probablement pas : Pour les amateurs d’histoire japonaise,
durant l’époque Edo (1603-1868), les Japonais organisaient des combats de pets. Un événement très populaire qui a été
représenté à plusieurs reprises dans différents tableaux. En Amérique du sud, les membres de la tribu
Yanomami ont une manière assez spéciale de se saluer : le pet remplace la poignée
de main. En une seconde, plus de 115 millions de pets
sont produits, soit 100 milliards de pets par jour.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *